• Groupe Interdisciplinaire Francophone Accès Vasculaires

LA 11ÈME ÉDITION DU CONGRÈS OUVRIRA SES PORTES DANS :

84 JOURS

Bénéficiez de 10% de réduction supplémentaire en devenant adhérent du GIFAV !

POSEZ VOS QUESTIONS SUITE AU WEBINAIRE : ICI

NOS MISSIONS

Le Groupe Interdisciplinaire Francophone Accès Vasculaires (GIFAV) a été créé en janvier 2016 sous forme d’une association « loi 1901 ».

La mission du GIFAV est de promouvoir les bonnes pratiques en matière de choix, de gestion, d’information et de suivi des accès vasculaires, d’organiser le congrès et les actions de formation spécifiques aux accès vasculaires, afin d’initier et de contribuer aux actions de recherche dans ce domaine.

LE MOT DU PRÉSIDENT

Chere(e)s collègues,

Suite à ce maudit virus, les contraintes organisationnelles se sont tant accumulées qu’elles ont remis en cause le contenu et la convivialité de notre congrès. Trop de bourrasques : nous ne pouvions écoper. Alors il a bien fallu s’y résoudre : plier pour ne pas rompre. Aussi avons-nous décidé de reporter le congrès. Il se tiendra donc à la Cité des Sciences de la Villette à Paris le 6 et le 7 avril prochains.

Cette réorganisation s’opérera dans le respect des congressistes, des orateurs et des sponsors. Le congrès restera présentiel et nous espérons vous y retrouver.

Prendre cette décision fut un crève-cœur, heureusement atténué par vos nombreux messages de soutien. Un grand merci à toutes et tous.

Donc … l’aventure continue.Nous profiterons de cette mise en cale sèche bien involontaire pour faire briller le navire. À très bientôt.

Christian Dupont – Président du GIFAV
Hôpitaux Universitaires Paris Centre, Hôpital Cochin, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris

Cher(e)s collègues,

Tout d’abord, toute l’équipe du GIFAV vous souhaite ses meilleurs vœux pour 2022. 

Passons tout de suite à la question qui nous vaut tant de mails depuis quelques jours : « Le congrès du GIFAV aura-t-il bien lieu ? Si oui, sera-t-il en virtuel ? ». Réponse ferme et définitive : le congrès du GIFAV se déroulera en présentiel le 20 et le 21 janvier prochains, sauf interdiction gouvernementale à venir. En cas d’annulation, votre inscription vous serait remboursée.

Je tenais ici à exprimer les remerciements du comité d’organisation à nos partenaires qui continuent de nous soutenir malgré un contexte exceptionnellement difficile. Nous avons décidé de maintenir la tenue du congrès à la Cité des Sciences et ils ont pris le risque de nous suivre. Un grand merci car n’oublions pas que sans leur aide financière la communication en matière de santé serait drastiquement réduite.

Donc il n’y aura pas de congrès « virtuel », « dématérialisé ». Se rencontrer c’est dialoguer, apporter des nuances dans son discours et sa pratique. Le congrès comprendra sûrement quelques rares téléconférences en direct (notamment concernant nos collègues espagnols) mais la plupart des oratrices et orateurs seront présent(e)s à la Cité des Sciences et vous pourrez directement échanger avec eux sans être contraints par des impératifs techniques.

Concentrés sur l’événement à venir, le contenu de janvier n’est pas pléthorique. Cependant, vous pourrez retrouver dans la revue de presse plusieurs articles du Journal of Vascular Access ici.

Je vous invite également à vous inscrire ici pour assister au webinaire du 12 janvier (voir bandeau sur la page d’accueil du site) intitulé «Chambres implantables et confort du patient : tentons de répondre aux questions (parfois) difficiles ! » animés par les Dr S. Ayadi (Boulogne) et N. Cordero (Strasbourg). 

L’AG de notre association se tiendra durant le congrès. Pour ma part, je souhaiterais développer plusieurs axes : accentuer notre politique de formation continue et initiale, organiser un réseau national de poseurs d’abords vasculaires et améliorer la qualité et la sécurité des soins à domicile.

Notre congrès ne s’est jamais autant enraciné dans les enjeux sanitaires présents et futurs (développement durable, pathologies chroniques, cancers, soins à domicile, pénurie du personnel médical et paramédical, omniprésence de la sécurité au détriment parfois de la sécurité, bonne utilisation des thérapie I.V., …). Participer au congrès c’est apprendre mais aussi exprimer et défendre votre position sur ces sujets qui nous concernent toutes et tous.

Nous nous  verrons donc le 20 janvier à la Cité des Sciences !

Christian Dupont – Président du GIFAV

Hôpitaux Universitaires Paris Centre, Hôpital Cochin, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris

Couverture du livre d’Agathe Auproux, Tout va bien .

Cher(e)s collègues,

Le patient est un sujet difficile alors qu’il règne en maître sur notre activité quotidienne. Et oui, que serions-nous sans lui ? En parler est ardu : l’anecdote et la généralité ne peuvent le cerner. Il est unique et subjectif.

À la lecture du livre d’Agathe Auproux, Tout va bien, chaque ligne nous le rappelle. Et ne parlons pas de son rapport avec sa chambre à cathéter implantable (CCI) ! La seule fois que la journaliste l’apprécie, c’est quand elle lui est retirée. Et c’est très sain. Comment accepter la maladie ? Comment se résigner à avoir ce matériel sous la peau ? Le patient s’adapte plus ou moins bien et c’est déjà beaucoup. Le témoignage d’Agathe Auproux est intéressant mais pour qui le lit, la CCI apparaît comme une immonde flétrissure, la marque d’une maladie. Or quand on lit entre les lignes, il est clair que le dispositif n’a posé aucun problème infectieux, thrombotique ou autres durant les mois de traitement. La douleur  fut avant tout psychologique et liée à la maladie et aux bouleversements qu’elle imposa à cette jeune femme très active.

Alors, à son tour,  le GIFAV a souhaité informer les patients en commençant par les faits objectifs. La douleur au niveau du cou est-elle normale après l’implantation ? La douche est-elle permise avec une CCI ? Que surveiller pour savoir si tout va bien ? Autant de questions glanées quotidiennement auprès des patients. Du concret donc. Donner des éléments d’information pour réduire les peurs et douleurs induites par l’imagination des patients et la méconnaissance des soignants. Car c’est angoissant d’entendre deux professionnels se contredire alors que l’on doit leur faire confiance.

À partir du cinq octobre, avec le soutien de B BRAUN Medical, le GIFAV va donc tenter de répondre aux questions que nous ont posées les patients à propos de leur CCI. Cela se passe sur le site et les réseaux sociaux.

Concernant le congrès du Gifav, la version mise à jour du programme avec le titre des interventions et le nom des orateurs est ici. Alors résistez à l’engourdissement post covid et n’hésitez plus à vous inscrire à cet événement présentiel !

Autre bonne nouvelle : les formations DPC sur la pose des abords veineux et sur leur utilisation sont désormais disponibles. Le GIFAV a le grand plaisir et l’honneur de les organiser en partenariat avec le Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs (CFAR). Le détail des programmes et l’inscription sont ici.

Pour plus d’informations, s’adresser à Mme H. Creus : hcreus@cfar.org / tel. : 0145207273

Dernière annonce : une session e-poster/vidéo aura lieu sur le congrès et nous allons faire un appel à envoi dans ce sens (voir bandeau page d’accueil). Vous pourriez objecter que 4 mois pour faire un poster ou une courte vidéo, c’est trop peu. Pour un report de cas, un point pratique, un travail trop peu éclairé pour cause de pandémie covidesque, c’est bien assez. Bref, pratique et argumenté. C’est possible. Mais nous vous détaillerons tout cela très prochainement.

En attendant : bonne rentrée !

Christian Dupont – Président du GIFAV

Hôpitaux Universitaires Paris Centre, Hôpital Cochin, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris

À LA UNE

Optimisation d'un protocole de perfusion de cefepime en réanimation néonatale permettant de limiter la charge particulaire

Le 6 juin 2021 – Dans les unités de soins intensifs néonataux (USIN), l’administration simultanée de médicaments nécessite des méthodes de perfusion complexes. De telles pratiques augmentent le risque…

Recommandations pour la bonne utilisation des chambres à cathéter implantables (CCI)

Le 4 juin 2021 – Si la CCI présente des signes d’obstruction (reflux veineux faible ou absent, injection impossible ou difficile, mauvais débit de perfusion). Dans un 1er temps, effectuer des manoeuvres douces…

DÉCOUVREZ LES IMAGES DE NOTRE CONGRÈS 2019

(c) GIFAV 2021 – Site créé par Cannelle&Co